fbpx
+41 (0) 76 563 20 90 info@fred-martignier.ch

Elles sont là et vous en avez besoin, je vous parle bien évidemment de vos vacances.

Ce n’est plus qu’une affaire de quelques jours et les voici, les voilà, les très attendues « grandes vacances d’été ». Durant cette période tout va être vraiment très différent, vous allez être relax !

Vous les méritez, vous les attendez depuis si longtemps. C’est la récompense de toute une année d’effort, de travail et d’économie, c’est un peu comme un retour sur investissement.

Ces 5 semaines de vacance (pour les plus chanceux) c’est de l’or en barre, ça nous permet de goûter aux plaisirs de la vie, de voyager, de  découvrir, d’être bien veillant et bien traitant envers soi et les autres.

Mais alors, si ces quelques semaines par année sont si bénéfiques et nous apportent un si grand bonheur, comment faisons-nous pour les saboter et passer de mauvaises vacances ?

Pour commencer, vous pouvez ruminer toute sorte de pensée négative par ex : que vos enfants ont sept semaines de vacances et vous que cinq, qu’une grande majorité des crèches et de mamans de jours sont également en vacances à cette période et qu’il va bien falloir trouver une solution. Ou alors que l’être merveilleux avec qui vous partagez votre vie va être dans vos pattes à longueur la journée et que ces petites habitudes routinières qui passent inaperçues les reste de l’année vont vraiment vous agacer en voyage.

Vous pouvez également vous mettre dans de bonnes conditions en vous offrant de petites doses d’anxiété avec la formule malheureusement très connue  « et si…. ». Et si l’avion s’écrase, et si on se fait kidnapper, et si on se fait cambrioler durant nos vacances, et si quelqu’un venait à décéder durant notre absence, et si….. Vous l’avez compris ça ne va pas beaucoup vous calmer.

Une autre manière de saboter ces précieuses vacances sont nos comportements. Si dans les exemples ci-dessus, tout se passe dans notre tête et à l’intérieur de votre corps, là ça se passe à l’extérieur et cela se voit. Comment allez-vous vous comporter face à une météo capricieuse, ou si vous réalisez que vous payez certaine prestation beaucoup trop chère uniquement parce que vous êtes touriste ? Que vous le vouliez ou non, au fur et à mesure que votre agacement va augmenter, votre comportement va se modifier. D’abord probablement par un peu d’agitation, puis votre façon d’interagir avec les personnes de votre entourage va se détériorer et si rien ne vient enrayer votre ascension vous pourrez probablement entrer dans une vive colère ou une grande tristesse et finir par gâcher vos vacances et celles des personnes qui vous accompagnent !

Mais que peux ton faire ?

Comme chaque individu est différent, il n’y a pas UNE formule miracle, mais plusieurs. La PNL propose plusieurs outils  pour travailler sur les émotions et la perception des évènements. Un de mes outils que j’aime beaucoup, c’est « déclencher une crise de calme » car il peut vous sortir de bien de situations face à des petites – moyennes contrariétés que l’on peut rencontrer en vacance.

Le coaching stratégique et la thérapie brève apportent une autre dimension. Comme il n’est pas facile de ne rien faire (oui ça semble bizarre, mais ne rien faire, c’est déjà faire quelque chose !) alors autant faire quelque chose qui fonctionne. Que cela soit par des tâches d’imagination, d’observation ou  d’action, vous expérimenterez quelque chose de différent à ce que vous faites d’habitude. Par exemple une tâche de réflexion que je me suis prescrite à moi-même quelques jours avant un grand trajet en voiture qui s’annonçait bruyant avec mes enfants à l’arrière.

« Fréd durant les dix prochains jours, chaque soir tu vas prendre 10 min pour réfléchir et répondre à cette question : Si tu avais l’absolue certitude que ce trajet en voiture sera pénible et bruyant et que tu ne puisses rien changer et ce  quoi que tu fasses ou ne fasse pas, dit ou ne dit pas, penses ou ne penses pas. Alors que ferais-tu ? ».

Cela m’a apporté un grand soulagement car la réponse était devenue si évidente !  « Si je ne peux rien changer, alors  je ne vais pas lutter, et je resterai de bonne humeur et joyeux tout le trajet» et c’est ce qui s’est produit.

Il me reste à vous souhaiter de magnifiques et agréables vacances, prenez en soins, ce sont des moments privilégiés que nous méritons de vivre pleinement.

Pensez à vous protéger du soleil et à vous brosser les dents.

 

A bientôt Fréd.